Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 juillet 2010 5 02 /07 /juillet /2010 12:12

Il est un avantage incontestable avec les travaux. Quand on a terminé, on se sent plus chez soi.

On s’investit, on verse de la sueur, on passe des journées à œuvrer vaillamment. Résultat, on se satisfait d’avoir construit pour le long terme, on a une meilleure connaissance de la maison et, mieux encore, on s’approprie les lieux.

 

Bon récapitulons !

Le premier problème, c’était la canalisation d’eaux pluviales qui passe sous la maison et qui était obstruée. Celui-là a été résolu en 2 jours.

Le deuxième problème était une autre canalisation d’eaux pluviales, qui elle est enfouie sous la terre, obstruée également. Nous avons successivement – sur une durée de 4 semaines:

  • arraché des arbres (plantés la par erreur) ;
  • déterré la canalisation ;
  • casser une partie pour la déboucher;
  • enlevé toute la canalisation car bouchée sur toute la longueur;
  • accédé a la boite en béton ou l’eau arrive;
  • nettoyé ladite boite;
  • remplacé les tuyauteries céramique par du PVC;
  • remis la terre en place au dessus des tuyauteries.

 Image079C.jpgImage039C.jpg

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J’ai omis une étape importante : que faire quand la boite déborde ?

J’ai installe un drain qui part de la boite et qui descend (le terrain est en pente) vers le jardin du voisin (j’ai bien dit « vers » et non pas « dans » !). Quand le niveau d’eau atteindra le haut de la boite, l’eau s’écoulera naturellement dans le drain.

Au sujet des drains, je prévois d’en installer d’autres car la terre ici, pourtant très riche pour les plantes est très hermétique. L’eau reste en surface, sans s’écouler dans les couches inferieures.

 

Image092C.jpgJe suis allé sur internet pour comprendre comment fonctionnent les drains.

Comment ferait-on sans internet ? On a aujourd’hui toutes les informations disponibles à notre disposition. A tel point, qu’on n’a plus aucune excuse de « ne pas savoir ». Grâce à internet, on « doit savoir ».

 

 

 

 

 

 

 

 

Image090C.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Il me reste a enlever le dernier camélia encore présent et qui menace la nouvelle canalisation PVC ainsi que mon beau drain. J’aimerai pouvoir le déraciner sans trop l’abimer et le planter ailleurs, c’est loin d’être facile, je m’y emploie néanmoins.

 

 

 

 

 

 

Le troisième problème était celui de l’accumulation d’eau sous l’escalier. Il est en partie résolu : l’eau s’évacue maintenant par le tunnel creusé sous la maison.

Reste à professionnaliser cette évacuation, reboucher faire sécher la boue résiduelle et si possible éliminer l’origine de cette eau.

 

On y arrivera.

Ça mettra du temps mais on y arrivera !

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Agnès & Hugues
  • : 4 ans de vie en Australie en famille...et ce n'est qu'un debut!
  • Contact

Recherche

Archives

Meteo Sydney