Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 mai 2012 2 15 /05 /mai /2012 08:43

 

C’était par un samedi ensoleillé. J’étais avec mes 2 garnements sur la terrasse, Nous dégustions un bon steak accompagné de frites.

Agnes travaillait…en tout c’est ce qu’elle m’a dit !

Le repas se dirigeait vers sa fin quand j’entendais une sorte de bête gratter chez notre voisin au bout du jardin. Je ne pouvais savoir de quoi il s’agissait car la végétation recouvrant le grillage masquait  la vue.

Jusqu'à ce qu’il parvienne à hisser son museau suffisamment : c’était un chien ; une minute plus tard, Dieu sait comment il s’y est pris, il passait son corps au dessus du grillage et tentait, avec réussite, de basculer de l’autre coté. Les enfants s’extasiaient mais hésitaient entre la peur et l’attirance.

Le chien, de taille moyenne, avait un pelage blanc et marron. Lui également, semblait avoir peur, comme s’il se surprenait d’être aussi aventurier. Il furetait dans les coins du jardin, coincé entre les odeurs, celles des crottes de wallaby et celles de citronnelle.

Il me fallait maintenant montrer qui était le patron sur cette propriété ! Donc, capturer la bête féroce, la dompter et la ramener chez ses maitres.

Je trouvais une corde dans le garage et m’approchais courageusement du monstre sauvage. Les enfants suivaient vaillamment, à 5 mètres derrière.

En fait de monstre, il s’avéra extrêmement docile. Je passais la corde dans son collier sans qu’il sourcillât.

Nous voila maintenant parti à faire le tour du quartier avec ce chien puisque aucun autre accès n’est possible.

Arrivés chez ces voisins – que nous n’avons jamais rencontrés –, personne.

Une porte sur le coté donne sur la piscine et sur l’arrière du jardin.

Sa gamelle à eau l’attend, je lui change car elle est un peu sale, les enfants disent au revoir à Mousse et je récupère ma corde.

Mousse, c’est le nom que les enfants ont donné au chien.

 

De retour a la maison, je m’installe pour écrire un mot aux voisins, pour les informer de ce qu’il s’est passé.

Soudain, des cris : « Papa, le chien est revenu !»

Il fallait un peu s’y attendre ; il est repassé par-dessus le grillage.

Le plan B devra donc être appliqué.

 

Le temps de terminer mon message écrit et nous repartons.

Je tiens en laisse le chien grâce a la corde.

Le chien se demande ce qui lui arrive et cherche à jouer.

Les pitchounes, encore en tenue de foot, tourne autour du chien, qui lui, tourne autour d’eux.

Et moi, je tourne…je ne sais pas trop comment.

Bref, nous arrivons pour la deuxième fois chez ces voisins que je ne connais toujours pas.

On connait le chemin maintenant, on amène le chien derrière la maison. Je vois qu’une chaine lui est destinée. Il avait réussi à s’en détacher mais si je l’attache correctement, ca devrait aller.

Les enfants continuent de s’extasier « Regarde, il veut jouer ! », « Oh, il m’a léché la main ! », « Tu crois qu’il a soif ?! », « Oh, gentil doggy ! » jusqu’au moment ou il faut dire au revoir au chien, pardon, dire au revoir a Mousse ; oui, les enfants se sont attachés très vite à lui (plus vite que lui a sa chaine).

Pendant ces adieux déchirants, je commence à rebrousser chemin. Je n’ai pas envie de trainer ici, il ne s’agit pas de se retrouver nez à nez avec les proprios !

C’est pourtant exactement se qu’il se passe !

Pendant que nous étions occupés avec le chien Les proprios sont rentrés sans faire de bruit, et alors que je m’apprête à sortir de leur jardin, la dame me tombe dessus, les yeux exorbités cherchant à dire « Mais que diable faites-vous chez moi ? ».

 

La, j’ai du sortir mon plus beau sourire, celui que je réserve pour les circonstances exceptionnelles et lui dis « Bonjour, je suis votre voisin et votre chien s’est échappé » ; L’arrivée simultanée de mes 2 nains de jardin, arborant les couleurs des Wahroonga Tigers, contribua à relaxer l’atmosphère.

S’ensuivirent des explications plus détaillées sur les faits et je leur remis le papier préparé pour eux.

Ces voisins sont très gentils, arrivés dans cette maison il y a 6 mois et qui ont Mousse en pension pour 2 semaines.

Mousse ne s’appelle pas Mousse, son vrai nom est Steven. J’ai oublié de quelle race est Steven, je sais qu’il est normalement excellent à garder les troupeaux. Ce que j’apprécie le plus chez Steve, c’est qu’il n’aboie pas ; je pense qu’il ne sait tout simplement pas aboyer. Au moins, il ne casse les oreilles de personne !

 

De petites photos en prime.

 

20120513_115047.jpg20120513_115100.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

20120513_115113.jpg

Partager cet article
Repost0

commentaires

S
<br /> Bonjour, je lis votre blog depuis hier, blog que je trouve fort intéressant. En particulier car vous êtes une famille expatriée pour une longue période, et non des "jeunes" partis en WHV qui nous<br /> raconteraient leur année de vacances. Ainsi, vous nous apprenez comment vivre au quotidien à Sydney. Je suis moi même sur le point de quitter la France pour l'Australie, et de lire à la fois<br /> toutes vos anecdotes sur les démarches administratives mais aussi le bonheur qui se dégage de vos posts me rassurent sur mon choix. Je ne rentrerai pas sur le territoire avec un permis de<br /> résident permanent ni avec un skilled migrant visa (malgré mon doctorat en économie et mon expérience professionnelle) mais avec un visa étudiant et vos premières recherches de logements m'ont<br /> fait prendre conscience de ce qui allait m'attendre (je suppose que le marché locatif de Melbourne est à peu près identique à celui de Sydney). Encore merci de partager vos expériences. Bonne<br /> continuation. Sabrina<br />
Répondre
A
<br /> <br /> Bonjour Sabrina,<br /> <br /> <br /> Nous sommes toujours tres heureux de partager nos aventures et de recevoir des commentaires.<br /> <br /> <br /> L'obtention du Skilled visa est difficile; le plus important pour s'adapter a la vie ici est a mon avis de parler anglais. Apres tout est possible...<br /> <br /> <br /> Si tu as besoin de conseils specifiques, n'hesite pas a nous contacter.<br /> <br /> <br /> <br />
G
<br /> Nous lisons toujours avec intérêt les articles du blog. Notamment celui où nous avons découvert les enfants lisant... Sydney surtout... et Clovis l'aidant. C'est toujours un plaisir de les voir<br /> et aussi de vous voir...<br /> <br /> <br /> L'histoire du chien (Mousse... ou Steven...) est plaisante. Apparamment, ce n'était pas un chien féroce...<br /> <br /> <br /> Et nous ne pouvons que dire : encore...<br /> <br /> <br /> Grosses bises à tous<br /> <br /> <br /> Papy et Mamie<br />
Répondre
A
<br /> <br /> D'autres articles vont suivre...<br /> <br /> <br /> Je me mefie toujours des chiens...effectivement, celui-la etait tres mignon; il s'ennuyait chez lui et avait juste envie de jouer.<br /> <br /> <br /> <br />

Présentation

  • : Le blog de Agnès & Hugues
  • : 4 ans de vie en Australie en famille...et ce n'est qu'un debut!
  • Contact

Recherche

Archives

Meteo Sydney